Biocarbone : Elkem construit une unité pilote au Canada

Partager cet article avec :
(c)Elkem

Le producteur de matériaux à base silicium Elkem a annoncé son investissement dans une unité pilote de biocarbone au Canada. Ce projet évaluera le potentiel industriel de cette technologie pour la production de biocarbone renouvelable, avec un objectif à long terme : la production de métaux sans émissions de gaz à effet de serre. L’investissement total dans cette unité est de 180 millions de couronnes norvégiennes (16,8 M€), l’investissement net d’Elkem ayant été ramené à 60 millions de NOK grâce au soutien financier du gouvernement canadien, du gouvernement du Québec et de la municipalité de Saguenay. « Grâce à cette nouvelle usine pilote, nous garantirons à long terme notre accès à du biocarbone renouvelable, de haute qualité et à faible coût. Nous pourrons ainsi remplacer le charbon fossile dans notre production et du même coup améliorer notre position concurrentielle pour un futur durable », a déclaré Michael Koenig, p-dg d’Elkem.

Avec cette nouvelle unité, Elkem possèdera un procédé industriel de biocarbone spécifiquement adapté à la production de silicium et ferrosilicium. Le remplacement du charbon fossile, utilisé comme agent de réduction, par un biocarbone renouvelable et climatiquement neutre est un élément clé de la stratégie de développement durable de la société. Le biocarbone sera produit à partir de coproduits des scieries locales (écorce, sciure, copeaux,…). L’entreprise utilise déjà 20 % de biomasse dans sa production en Norvège, et vise à augmenter cette proportion à 40 % d’ici à 2030. Le début des travaux de construction de l’unité pilote est prévu d’ici à la fin de l’année. Le pilote se situera près du site de production d’Elkem à Chicoutimi au Québec (Canada). L’entreprise espère pouvoir développer cette technologie dans l’industrie de l’acier pour remplacer le coke utilisé actuellement comme agent de réduction.

Partager cet article avec :