Bioaromatiques : un pilote en 2021 dans le cadre du projet LignoValue

Partager cet article avec :
Bois
Le bois est une source importante de lignine et de composés bioaromatiques.

L’organisme flamand de recherche Vito vient de lancer avec quelques partenaires (dont Jacobs Belgium et VMH) le projet pilote EFRO* LignoValue d’un montant de 4,3 millions d’euros.

Au premier trimestre 2021, il doit déboucher sur la construction d’une ligne pilote de production de composés bioaromatiques à partir de lignine ou directement de bois en Flandre (Belgique), avec une capacité de 200 kg/jour. La lignine est un des composants du bois constitué de substances poly-aromatiques. Le pilote sera conçu pour enchainer des étapes de dépolymérisation et fractionnement et mettre à disposition des composés bioaromatique à l’état de monomères, dimères ou oligomères. L’objectif de cette nouvelle étape de pilotage est de le porter le processus à une échelle TRL plus élevée de 5-6 alors qu’il a déjà fait ses preuves à l’échelle du laboratoire.
Dans sa conception, le pilote sera aussi flexible que possible pour permettre différentes combinaisons de dépolymérisation et purification afin de produire les fractions bio-aromatiques souhaitées par les partenaires du projet. Il sera aussi mobile, afin de pouvoir être hébergé par des entreprises intéressées sur leur propre site.

Progrès importants dans la dépolymérisation de la lignine

Les chercheurs de Vito estiment que ces dernières années des progrès importants ont été réalisés dans le domaine des bioaromatiques. Le centre de recherche est d’ailleurs impliqué dans un grand nombre de projets dont MAIA et ARBOREF soutenus par l’association des producteurs de matières plastiques Catalisti, le projet Interreg BIO-HArT, les projets BBI SmartLi et LigniOx.

Pour préparer le projet pilote LignoValue, une étude récente de Catalisti, intitulée « BioAromatics Feedstock and Technology Assessment (BAFTA) » et soutenue par Vito et KULeuven a réalisé une analyse complète des technologies disponibles partout dans le monde pour la conversion directe du bois et la dépolymérisation de la lignine en bioaromatiques. Une hiérarchisation des technologies de dépolymérisation les plus prometteuses est même proposée basée sur un certain nombre de critères tels que le niveau de TRL, le niveau de durabilité, le rendement…
A noter que le projet pilote LignoValue est cofinancé par le FEDER (EFRO en flamand), la province d’Anvers et le département flamand de l’économie, de la science et de l’innovation, tandis que Vito y investira environ deux millions d’euros. Le projet est également activement soutenu par Catalisti, car il s’intègre parfaitement dans son programme de recherche stratégique sur les bioaromatiques.

* EFRO est la traduction flamande de FEDER, le Fonds européen de développement régional qui a pour vocation de renforcer la cohésion économique et sociale dans l’Union européenne en corrigeant les déséquilibres entre ses régions. (en anglais ERDF)

Partager cet article avec :