Bioaromatiques : Avantium vend son portefeuille à TNO

Partager cet article avec :
Des bouteilles en PEF à 100% biosourcé, utilisant la technologie YXY d’Avantium.

Le spécialiste néerlandais de la chimie renouvelable a annoncé le 24 février la vente de son portefeuille de bioaromatiques à TNO, organisation néerlandaise pour la recherche scientifique appliquée. Cette vente, dont le montant n’a pas été révélé, comprend les brevets et savoir-faire pour les technologies permettant la fabrication de produits bio-dérivés pour les polymères et revêtements. Ces technologies n’entrant pas dans l’orientation stratégique d’Avantium, elles seront désormais développées par TNO. Cela permettra également à Avantium de se concentrer sur les produits développés par sa filiale Synvina, qui appartient désormais à 100 % à la société depuis le départ de BASF de la co-entreprise en décembre 2018.

Des ventes pour favoriser l’innovation

« Ce portefeuille de brevets bioaromatiques s’intègre bien dans la stratégie de développement de TNO. Avantium continuera de soutenir TNO dans ce domaine et pourra fournir des équipements de test à flux unique exclusifs pour accélérer les efforts de R&D de TNO », a déclaré Zanna McFerson, directrice générale d’Avantium Renewable Chemistries. En effet, Avantium possède un vaste portefeuille de technologies renouvelables axées sur les polyesters d’origine végétale, pour lesquelles la société évalue en permanences les meilleures options de développement, y compris leur cession à une partie appropriée.

Partager cet article avec :