Bilan 2019 : Metabolic Explorer en attente de revenus

Partager cet article avec :
La plateforme pétrochimique de Carling va accueillir l’unité de Metabolic Explorer. (c)DR

La société de biochimie industrielle Metabolic Explorer (Metex) a publié ses résultats pour l’année 2019 le 30 mars. Le chiffre d’affaires consolidé au 31 décembre 2019 est de 350 000 euros, alors que celui de 2018 était de 3,3 millions d’euros. Mais la société précise que « son chiffre d’affaires ne constitue pas, à ce stade, un indicateur pertinent de l’activité ». En effet, cette différence est le résultat du plan de développement stratégique de Metex reposant en priorité sur l’industrialisation et la commercialisation de 1,3 propanediol (PDO) et d’acide butyrique (AB) dont l’usine est en cours de construction. Dans ce chiffre d’affaires, des revenus de 300 000 euros ont été enregistrés grâce à un accord de collaboration commerciale avec DSM, et 50 000 euros ont été perçus dans le cadre de l’option de licence non exclusive signée avec UPM. Le résultat net global de 2019 est en baisse : -8,4 M€ contre -6,3 M€ pour 2018.

Au 31 décembre 2019, le groupe dispose d’une trésorerie brute consolidée de 26,6 M€ contre 35,2 M€ au 31 décembre 2018. Cette variation s’explique par : un apport de 7 M€ par les fonds SPI de Bpifrance dans la filiale Metex Nøøvista ; l’encaissement des subventions d’investissements et des emprunts liés à la construction de l’unité de production de PDO/AB pour un montant de 4,75 M€ ; 13 M€ d’investissements décaissés pour la construction de l’usine ; et une consommation de trésorerie annuelle du groupe s’élevant à 7,3 M€ sur l’exercice. La trésorerie nette d’endettement consolidée, normes IFRS, s’élève ainsi à 18,9 M€ au 31 décembre 2019, contre 28,5 M€ au 31 décembre 2018.

Partager cet article avec :