BASF Care Chemicals ouvre un labo d’application au Nigéria

Partager cet article avec :
Développement de formulation dans un centre technique de BASF.

La division Care Chemicals de BASF vient d’inaugurer un nouveau laboratoire de technologie d’application pour les soins personnels à Lagos, au Nigéria. Ceci lui permet d’offrir sur place un service technique pour la formulation de soins pour la peau et les cheveux en Afrique subsaharienne, sachant que la population locales requiert de produits de soins spécifiques. Parallèlement, BASF va se renforcer dans la région dans le domaine du marketing et de la vente. En octobre dernier, un nouveau siège régional pour l’Afrique de l’Ouest avait été inauguré à Lagos.

Des cheveux difficiles à démêler et sujets à la casse

BASF explique que les cheveux africains sont très spécifiques et se caractérisent par des pliures et des courbures en forme de spirale le long de la tige du cheveu, une section transversale elliptique et une cuticule moins épaisse que pour les autres types de cheveux. Ces particularités rendent les cheveux africains naturels plus difficiles à démêler et davantage sujets à la casse, nécessitant des soins sur mesure pour les maintenir en bonne santé. Les coiffures répandues telles que les cheveux afro naturels, les cheveux défrisés chimiquement, les dreadlocks et l’utilisation d’outils coiffants, comme les fers à lisser, nécessitent également l’utilisation de produits adaptés.

Des peaux requérant un nettoyage intensif

Comme pour les cheveux, les types de peau africains présentent des caractéristiques spécifiques comme une quantité relativement élevée de mélanine protectrice, de lipides cutanés, une production accrue de sébum, ainsi qu’une surface des pores relativement importante. Un nettoyage intensif et délicat, associé à des produits de soin cutané appropriés, préservant l’équilibre entre hydratation et production de sébum, permet d’améliorer la texture de la peau.

Partager cet article avec :