Air Liquide et ArcelorMittal s’associent dans un projet de pilote de recyclage du carbone

Partager cet article avec :
Site d’ArcelorMittal à Gand (Belgique)

Le spécialiste des gaz industriels Air Liquide a annoncé le 17 octobre son association avec le sidérurgiste ArcelorMittal pour recycler le carbone. Les deux sociétés veulent mettre au point la première unité de démonstration industrielle pour capter le gaz carbonique issu de la fabrication de l’acier, et ensuite le recycler en produits chimiques, notamment en bioéthanol avancé. Air Liquide Engineering & Construction fournira la technologie permettant la purification des gaz d’échappement du site, qui seront ensuite injectés dans un bioréacteur pour la production de bioéthanol, grâce au procédé de LanzaTech.

80 millions de litres de bioéthanol grâce au CO2

« Ce nouveau partenariat avec ArcelorMittal démontre notre engagement commun à contribuer à la réduction des gaz à effets de serre. C’est également une illustration claire des initiatives engagées par Air Liquide dans le cadre de ses objectifs climat. Nous nous efforçons de repousser les limites de l’innovation afin de réduire l’empreinte carbone de l’industrie et de développer des solutions technologiques permettant à nos clients de contribuer à la transition énergétique », a déclaré François Venet, directeur général adjoint et membre du comité exécutif du groupe Air Liquide. Ce projet d’usine est dirigé par ArcelorMittal, avec son partenaire Lanzatech, et est en cours de construction sur le site sidérurgique d’ArcelorMittal à Gand (Belgique). Elle devrait être opérationnelle à la fin de l’année 2020 et produire 80 millions de litres de bioéthanol par an, ce qui permettrait d’économiser l’équivalent en CO2 de 100 000 voitures électriques par an.

Partager cet article avec :