Actifs cosmétiques : Givaudan rachète le portefeuille d’Indena

Partager cet article avec :
L’usine de Tours est spécialisée dans le Ginkgo biloba et le pépin de raisin. Crédit : Indena

Conformément à sa stratégie 2020 visant à se renforcer dans les ingrédients actifs pour le marché de la beauté, Givaudan vient de réaliser une nouvelle transaction. Le groupe suisse s’empare des ingrédients cosmétiques du Milanais Indena représentant un chiffre d’affaires de 8 millions d’euros sur la base des résultats 2018. Le montant de la transaction n’a pas été dévoilé mais Givaudan assure qu’il financera l’opération, qui doit être bouclée au premier trimestre 2020, sur ses fonds propres. « Les quatre piliers stratégiques d’Indana – expertise botanique, recherche, scale up, qualité, sécurité et efficacité – cadrent parfaitement avec les ambitions futures de Givaudan Active Beauty et avec notre approche de développement durable » a commenté Laurent Bourdeau, à la tête de l’activité Active Beauty de Givaudan.

Indena conserve ses sites et la quasi-totalité de ses effectifs

Spécialisé dans les ingrédients dérivés de plantes, Indena conservera toutefois la quasi totalité de ses effectifs (800 personnes), ses quatre sites de production dont celui de Tours en Indre-et-Loire, ainsi que ses activités à destination des marchés pharmaceutique et alimentaire. Et dans le cadre de la signature d’un accord de long terme, il continuera à produire des ingrédients naturels pour le compte de Givaudan. Indena dispose de près d’un siècle de savoir faire en botanique et extraction d’actifs.

Une succession de rachats

Dans le cadre de cette même stratégie 2020, Givaudan a déjà mis la main sur le Français Naturex début 2018 pour un montant de 522 M€. En mars 2019, le groupe a pris une participation minoritaire dans la société coréenne Bio FD&C, spécialisée dans la fabrication d’ingrédients actifs anti-âge en utilisant une technologie biotech de culture de cellules de plantes. Puis en avril 2019, un accord a été conclu pour l’acquisition de l’activité cosmétiques d’AMSilk. Spécialisée dans les biopolymères de soie véganes, AMSilk et domiciliée à Planegg près de Munich, cette société allemande propose une gamme de polypeptides biosourcés de haute performance aux propriétés fonctionnelles intéressantes pour le domaine des cosmétiques.

Partager cet article avec :