Acétate de cellulose : Cerdia va stopper sa production à Roussillon

Partager cet article avec :
Flocons d’acétate de cellulose.

Le producteur suisse de filtres de cigarettes Cerdia a annoncé l’arrêt de sa production de flocons d’acétate de cellulose à Roussillon (Isère), activité qui figurait parmi les activités historiques de la plateforme avec un démarrage de la production en 1922. Selon les informations du magazine L’Usine Nouvelle, ce sont 123 emplois qui seront supprimés d’ici à la fin de l’année. La procédure devrait être engagée le 7 juillet 2020. La direction a informé les partenaires sociaux le 30 juin du projet de réorganisation du site, pour lequel elle tentera néanmoins « d’identifier un usage industriel alternatif ». Les flocons d’acétate de cellulose, issus de pâte de bois, sont utilisés dans la fabrication de filtres de cigarettes (ou câbles d’acétate). La production du site de Roussillon était jusqu’à présent exportée dans l’usine de Cerdia à Fribourg (Allemagne) pour fabriquer des câbles

Cette fermeture de site serait le résultat de la baisse de consommation de cigarettes au niveau mondial.  Au niveau national, les ventes de cigarettes ont baissé de 22 % entre 2012 et 2018. Selon le journal Le Figaro, cette baisse de consommation aurait entraîné d’importantes surcapacités de production pour les usines de Cerdia qui avait racheté cette activité de câble d’acétate à Solvay en 2017 pour 1 milliard d’euros.  A la mi-2019, la société avait pourtant annoncé son intention d’investir 100 millions de dollars dans cette usine allemande pour augmenter la capacité de production de flocons et « câbles » d’acétate d’ici à 2025.

Malgré cette fermeture, Cerdia continuera d’opérer sur le site de Roussillon une activité de production d’acide nitrique et de nickel de Raney – un catalyseur solide utilisé dans divers procédés industriels. Cette activité, qui représente 32 salariés, n’est pas concernée par ce plan de réorganisation. Le groupe Cerdia a enregistré en 2019 un chiffre d’affaires de 431,8 M€ et emploie 1 200 collaborateurs.

Partager cet article avec :