2,6 M€ pour un démonstrateur de bioéthanol 2G

Partager cet article avec :
La société Nova Pangaea Technologies a levée 2,6 M€ pour son démonstrateur de bioéthanol 2G.

La société de production de biocarburants Nova Pangaea Technologies (NPT) a obtenu un investissement de 2,6 millions d’euros. L’entreprise se servira de ce financement pour la mise en service du démonstrateur, actuellement en construction, et la commercialisation de sa technologie à l’international. Cette entreprise a mis au point un moyen de transformer la biomasse, telle que les coproduits du bois, la paille ou d’autres déchets agricoles, en bioéthanol de deuxième génération (2G). Autrement dit, un bioéthanol produit à partir de biomasse qui n’entre pas en concurrence avec les ressources alimentaires. La société anglaise offre la possibilité, grâce à sa technologie, de réduire de manière significative les émissions de carbone et la dépendance vis-à-vis du pétrole, le tout sans utiliser des terres ou cultures dédiées à l’alimentation. C’est sur ce sujet que s‘était penché le projet Futurol, dont ARD avait repris les actifs le 1er novembre 2018.

Un financement européen

« Nova Pangaea a créé une technologie fantastique qui pourrait avoir un impact significatif sur les besoins énergétiques et chimiques du Royaume-Uni et du monde, et briser la dépendance à l’égard du pétrole », a commenté Simon Crabtree, directeur des investissements chez Mercia. Cette technologie pourra être exploitée à Wilton (Royaume-Uni) grâce au financement de Mercia Equity Finance – géré par Mercia et qui fait partie du fonds d’investissement Northern Powerhouse (NPIF) – ainsi que des fonds supplémentaires d’investisseurs déjà présents, dont Cambridge Angels et la société de capital-risque Par Equity. Le projet de fonds d’investissement Northern Powerhouse (NPIF) est soutenu financièrement par l’Union européenne grâce à un fonds européen de développement régional (FEDER) dans le cadre du programme de croissance des fonds structurels et d’investissement européens 2014-2020, et de la Banque européenne d’investissement. « Ce dernier cycle de financement représente une étape majeure dans notre processus de commercialisation. Avec le soutien de nos investisseurs et l’engagement d’experts et de membres du conseil d’administration, notre technologie apportera bientôt de réels avantages « verts » au Royaume-Uni et sur l’immense marché mondial », a déclaré Ed Wilson, p-dg de Nova Pangaea.

Partager cet article avec :